Public scolaire

Les ateliers à destination du public scolaire :

 

Chacun des ateliers suivants est adaptable selon les intentions, les objectifs, le projet et la sensibilité de l’enseignant. La liste des compétences dont on peut aider l’acquisition peut être discutée avec le professeur, tout en sachant qu’au cœur de l’écriture, il y a toujours l’acquisition du langage.

 

  • Cycle 1 : Découvrir les histoires

Invitons les élèves de maternelle à l’imaginaire à travers la découverte de contes traditionnels et décalés dans un premier temps avant de leur faire découvrir comment on peut improviser des histoires. L’animateur, s’appuyant sur des techniques de conte improvisé, part des mots, des envies, des imaginaires des enfants pour construire un conte pour eux puis pour construire un conte avec eux et au final en les aidant à construire une histoire eux-mêmes.


  • Cycle 2 : Découvrir le monde par le conte

Dans les attendus pédagogiques du cycle 2, l’élève doit aller à la rencontre du monde qui l’entoure pour le découvrir. Ce monde peut être proche (le village, la ferme, le bois) ou lointain (l’autre pays, l’autre région). Nous proposons d’aider à l’appropriation de ce monde par la construction d’un conte collectif ou de contes personnalisés : quoi de mieux que d’avoir l’enjeu d’une histoire à écrire pour chercher du vocabulaire, observer le monde et surtout se mettre à la place de l’autre. Dans le cadre de cet atelier, nous proposons l’écriture d’un conte dans un cadre précis (un conte africain, un conte breton, un conte en bord de mer, un conte dans l’école…)


  • Cycle 3 : Découvrir l’Histoire grâce aux histoires

Dans le même principe que l’atelier précédent, nous proposons à l’élève de découvrir un temps historique, une époque donnée d’abord par la transposition d’une histoire de notre époque à une autre époque puis en écrivant une suite à cette histoire. L’enjeu de l’écriture nécessite un travail de recherche spécifique et donc d’exploration de l’Histoire, ce qui permet de découvrir nos ancêtres différemment.


  • Cycle 4 : Aborder le réel grâce aux histoires

Les questions morales et civiques sont parfois difficiles à aborder avec des élèves dans la mesure où ça peut rester abstrait et surtout, c’est parfois angoissant. Le racisme, le harcèlement, la politique, le sexisme sont des notions qui deviennent difficiles à acquérir lorsque la didactique supplante l’expérience. Une des fonctions primordiales de l’histoire est l’expérience émotionnelle. Nous proposons à l’élève d’explorer un thème d’éducation morale et civique, dans le cadre du projet de l’enseignant, par l’écriture d’une histoire : l’expression de ses doutes, angoisses, questionnements est mise à distance par la fiction et l’expérience vécue par l’imagination dans un cadre défini permet parfois de mieux comprendre les problématiques.


  • Lycée : Le sujet d’invention

Le ministre de l’éducation nationale, monsieur Blanquer, semble privilégier l’idée d’une disparition des sujets d’invention au Bac de français. Il ne nous appartient pas de commenter cette décision (ce n’est ni dans nos fonctions, ni dans nos compétences). Nous pouvions proposer un accompagnement spécifique pour apprendre à structurer rapidement sur un brouillon le plan d’une histoire, le plan d’une lettre, le plan d’un plaidoyer et offrir aux élèves des techniques pour alléger la difficulté de structurer le texte et ainsi débloquer de l’énergie pour mieux travailler le fond et la forme. Il reste un an assurément d’existence au sujet d’invention : nous pouvons donc toujours intervenir pour transmettre ces techniques et nous le ferons assurément (et gratuitement) pour les adolescents membres de l’association.

 

L’intervention en milieu scolaire s’effectue par le biais de l’association Les Yeux Fermés, affiliée à la Ligue de l’enseignement du Morbihan.